Frustration « Uncivilized »

Frustration « Uncivilized »
CD digipack / Vinyl
Born Bad records

On l’attendait de pied ferme ce nouveau disque de Frustration, et ça valait la peine d’attendre, il cartonne et pour ma part, tourne en boucle !

La chronique sans site fixe du jeune extrême Frédéric Thébault :

En 2013, la musique de Frustration est clairement un anachronisme, mais c’est un anachronisme revendiqué avec fierté et surtout, avec un foutu bon dieu de talent.
Post-punk minimaliste hérité de Joy Division ou plutôt de Warsaw, rythmiques brutes et guitares tranchantes pour la brutalité et la morgue, basse mélodique qui fait tout le boulot et le chant si particulier de Fabrice pour l’émotion, sans oublier un clavier discret mais efficace qui ajoute ses petites sonorités tordues juste quand il le faut. Frustration n’est pas fait pour les midinettes et ceux qui ont eu le privilège de les voir sur scène comprendront ce dont je parle : ici, la musique est proche de l’os, sans fioritures et brute de décoffrage, et c’est justement ça qui nous secoue du sol au plafond.
Ce second album est du niveau du précédent, peut-être un peu moins connoté Joy Division même si l’on reste coincé entre 1979 et 1982 (les afficionados reconnaîtront DAF-Deutsch Amerikanische Freundschaft dans Dying City), et chaque morceau est une petit baffe dans la gueule. Ils en vendront, allez disons 300 ou 400 à tous ceux qui ont passé la quarantaine et 12 à ceux qui ont moins de 30 ans, mais c’est tant mieux, parce qu’on n’a pas vraiment envie de les partager avec qui que ce soit. Et s’ils en en vendent 5000, on se consolera en disant qu’ils vont faire naître plein de vocations parmi les p’tits jeunes fatigués d’une scène musicale où il ne se passe plus rien depuis longtemps, et désireux d’offrir autre chose.

Plus d’infos

Facebook du groupe

Site de Baldo (artwork pochette)

Frustration-Uncivilized

Share

Les commentaires sont fermés.